“Régimes, calories, aliments lights” : Comment ces notions nous trompent et nous desservent ?

Produits lights, allégés, réduits en calories... Et si ces aliments n'étaient pas utiles, bien au contraire ?

 

Bonjour à tous et bienvenue sur notre nouvel article. Aujourd’hui nous avons choisi d’aborder un sujet auquel nous sommes confrontés quotidiennement lorsque nous aidons les gens à changer leur alimentation pour perdre du poids ou se sentir mieux dans leur corps.

L’une des phrases qui revient souvent par exemple serait “je fais attention, je ne mange pas gras !” ou encore “Lundi, je m’y REmets”. Cette petite phrase que l’on se répète à chaque début de semaine et que l’on laisse de côté deux jours plus tard en craquant sur un irrésistible fondant au chocolat…

Et si ces stratégies n’étaient pas les bonnes ? D’ailleurs, si nous en sommes toujours au même stade à chaque fin ou début de semaine, c’est sûrement parce que ce n’est pas la bonne solution que l’on adopte, mais encore faut-il l’entendre et surtout l’accepter.

Ou serait-ce pour en avoir le coeur net ? Nous ne savons pas.

Tout ce dont nous sommes sur, c’est que ça ne fonctionne pas (sur le long terme) et que ces termes nous emprisonnent dans un schéma totalement contre productif pour la perte de poids autant d’un point de vue nutritionnel et physiologique que d’un point de vue psychologique.

Nous avons donc choisi d’aborder ces petites notions en vous expliquant pourquoi et comment elles nous desservent et nous empêchent d’avancer (voire nous font reculer). Ces notions sont tellement ancrées dans les codes de la minceur et de la perte de poids qu’il est difficile de briser les préjugés mais petit à petit nous y arriverons et nous comptons sur vous pour y remédier 😉

 

 LES RÉGIMES : LA FAUSSE BONNE IDÉE

La plupart des personnes qui se mettent au régime échouent à un moment ou à un autre. Certaines personnes arrivent à tenir quelques mois alors que pour d’autres au bout d’une semaine c’est l’échec total.

Nous insistons volontairement sur le mot “tenir” car c’est finalement ce qui explique cet échec. Nous entendons d’aille urs souvent cette phrase : “ Pour l’instant je tiens bon, j’essaie de ne pas craquer”.

Il faut savoir que c’est impossible ! Cet état d’esprit implique une restriction et une frustration permanente qu’il est psychologiquement impossible de supporter sur le long terme, même pour les plus déterminés.

En fonction de la volonté et de la capacité à se restreindre on peut tenir plus ou moins longtemps, mais nous finirons toujours par craquer si nous sommes dans un état d’esprit restrictif.

Bref, Bienvenue dans le cercle infernal des régimes ou autrement dit “le serpent qui se mord la queue”.

                                       

Avec ce fonctionnement, nous oscillons entre un sentiment de frustration et de culpabilité, ce qui ne rend pas le quotidien très agréable et supportable. Pour finalement n’obtenir aucun résultat durable. Se faire autant de mal pour rien, quel dommage !

Et si l’on se faisait réellement plaisir, sans culpabilité aucune ?

C’est la porte ouverte au kilos en trop nous direz-vous ? Figurez-vous que pas tellement, en fait…

Bien sûr tout est question de juste mesure et si vous enfilez un paquet de chips ou de bonbons tous les soirs vous finirez probablement par prendre du poids, nous ne vous apprenons rien de nouveau.

En revanche, le simple fait de ne pas se mettre en restriction alimentaire et de s’interdir des aliments, nous permet de les oublier beaucoup plus facilement car nous ne focalisons pas notre attention dessus.

Avec cet état d’esprit, nous sommes capables de manger un aliment “moins sain” sans dévorer l’intégralité du paquet et surtout sans avoir un sentiment désagréable de culpabilité qui nous empêche finalement de profiter pleinement de cet aliment (c’est d’ailleurs pour ça qu’on y retourne).

Et nous pouvons enfin avancer dans la bonne direction sans tourner en rond.

Qu’en pensez vous ?

          

 

 

 

 

LES CALORIES = L’ÉLÉMENT TROMPEUR

Beaucoup de personnes qui font attention à leur ligne ou qui essaient de perdre du poids se focalisent sur la valeur calorique d’un aliment. Combien de fois avons-nous entendu: “je prends ces biscuits là, ils sont très peu caloriques” ou encore “c’est pas très gras”.

S’arrêter à la valeur calorique d’un aliment est très réducteur mais surtout très trompeur.

En effet, les matières grasses étant beaucoup plus caloriques que le sucre et les protéines (9kcal/g contre 5kcal/g), forcement le compteur calorique d’un aliment explose lorsqu’il contient du gras. On a donc tendance à délaisser des aliments trop caloriques et trop gras en faveur d’aliments moins caloriques mais souvent trop sucrés et ce choix n’est pas forcément judicieux pour différentes raisons :

  • Nous avons besoin de matière grasse dans notre alimentation pour notre santé mais aussi pour garder la ligne contrairement à ce que beaucoup prétendent. Faire la chasse aux graisses n’est pas une solution et peut au contraire induire des déséquilibres qui impactent et ralentissent la perte de poids. Par contre, il faut apprendre à choisir les bonnes graisses. Pour celà, je vous invite à lire mon article sur le sujet : “comment choisir ses graisses”.

  • Le sucre en excès se transforme en graisses dans votre organisme. Nous ne pouvons stocker une quantité infinie de glucides dans notre organisme. De ce fait, lorsqu’ils sont en excès dans votre alimentation, il se transforment par des réactions métaboliques pour nourrir votre tissus adipeux. Réduire au maximum les graisses sans faire attention aux glucides conduit finalement à une prise de poids.

  • Les calories ne prennent pas en compte l’index glycémique des aliments. Pour faire court, l’index glycémique d’un aliment correspond à la manière dont il se comporte dans notre organisme. Si c’est du sucre, il va être très vite absorbé alors que si c’est une céréale complète, la vitesse d’absorption est plus lente.

Il est donc beaucoup plus intéressant de favoriser des aliments complets et peu transformés qui ont un index glycémique bas et qui nous donnent de l’énergie plus longtemps.

Si nous nous fions aux calories et uniquement aux calories, nous pensons qu’un aliment peu calorique sera intéressant car peu impactant sur notre “quota calorique journalier”.

Malheureusement ce n’est pas si simple.

L’exemple le plus fréquent qui me vient en tête concerne les galettes de riz soufflé. Combien de personnes prennent cette collation l’après midi en pensant que c’était “peu calorique, donc idéal” : « Healthy » en quelque sorte.

Or cet aliment est catastrophique pour l’index glycémique : du riz blanc ET soufflé = une véritable bombe pour la glycémie, qui se comporte comme si vous aviez mangé un carré de sucre, ni plus ni moins.

Ces aliments induisent donc un pic d’insuline qui vient pour réguler votre glycémie (taux de sucre dans le sang) mais qui va aussi induire le stockage des sucres en excès … en graisse.

Il est donc important de prendre en compte cette notion d’index glycémique pour choisir ses aliments (entre autre), plutôt que de connaître les calories par coeur (ce qui ne sert à rien, nous espérons vous en avoir convaincu).

 

 “ET LES ALIMENTS LIGHT, ÇA MARCHE ?”

Le dernier point que nous souhaitions aborder au sujet de ces notions trompeuses concerne les aliments allégés en graisses, sucres, … Les yaourts 0%, la crème 0%, le fromage 0%… Les industriels sont capables de nous inventer n’importe quel aliment en 0%, zéro calories, nous faisant miroiter que cela n’aura pas d’impact sur votre poids, ce qui est faux.

  • Les produits allégés ou sans sucres qui sont remplacés par des édulcorants entretiennent notre goût pour le sucré. Or, le sucre appelle le sucre et cela nous donne davantage l’envie de nous diriger vers des produits sucrés. Du coup c’est plutôt l’effet inverse de celui recherché au départ.

  • Notre organisme n’est pas dupe et le fait de manger un aliment “0%” va être moins rassasiant que de manger le même aliment non allégé. Résultat, nous en mangeons plus et nous aurons faim plus rapidement, ce qui n’est pas non plus l’effet recherché.

Alors plutôt que de manger des produits allégés de tout et surtout sans goût, faites vous plaisir raisonnablement.

 

POUR CONCLURE,

Nous vous conseillons d’abandonner les régimes et la frustration pour vous tourner vers une stratégie nutritionnelle permissive dans laquelle vous vous sentirez bien et vous n’aurez pas à “tenir bon”. Vous pourrez envisager ce mode de vie durablement.

Focalisez vous sur la qualité nutritionnelle des aliments (index glycémique, bonnes graisses, protéines) plutôt que sur leur densité nutritionnelle (calories, 0%, light) afin de faire les bons choix.

La bonne nouvelle ? les Coachs Caméléons sont là pour vous donner un coup de pouce si vous avez besoin d’aide et que vous souhaitez reprendre le contrôle sur votre corps différemment. Alors à très vite ! 

 

Recevez les Conseils Exclusifs que nous partageons uniquement avec notre Communauté
Témoignage du groupe Facebook
Homme et femme
Recevez les Conseils Exclusifs que nous partageons uniquement avec notre Communauté
Témoignage du groupe Facebook
Femme vers le haut
Recevez les Conseils Exclusifs que nous partageons uniquement avec notre Communauté

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *